http://yogajoseph.fr/Site_Yoga/Accueil.html

                  

Une philosophie du Bien-être

 
 
 

Retour

Liste.html
vedisme
Le jeu des divinités deva
Auteur : A Gude 
 CC-BY-SA 2.0 Wikimedia Commonshttps://www.flickr.com/people/29625499@N04https://commons.wikimedia.org/wiki/File:A_sculpture,_Art_of_India,_San_Francisco_Asian_Art_Museum.jpgshapeimage_4_link_0
Articles recommandes
Le Veda (devanāgarī : वेद - sanskrit : « vision » ou « connaissance ») est un ensemble de textes qui auraient été révélés (par l’écoute, Shruti) aux sages indiens nommés Rishi. Cette « connaissance révélée » a été transmise oralement de brahmane à brahmane au sein du védisme, du brahmanisme, et de l'hindouisme jusqu'à nos jours sur une période indéterminée.

Le passage du védisme au brahmanisme commence avec la rédaction des Brahmanas, spéculations rituelles en prose. Et la transition du brahmanisme à l'hindouisme s'accompagne de la rédaction des Aranyakas, puis des Upanishads. La compilation de ces textes est attribuée au sage Vyāsa, et les parties les plus récentes des écritures du Véda dateraient du Ve siècle av. J.-C.











Terminologie
Il convient d'opérer la distinction entre plusieurs termes dont la ressemblance prête parfois à confusion :
Le brahmanisme
dans un sens historique, 
période se situant après le védisme (env. 1500-500 avant notre ère) et occupant une période comprise entre -600 et 500 de l'ère courante 1.
dans un sens doctrinal, 
le brahmanisme constituant l'un des multiples courants de l'hindouisme, parmi lesquels il en existe beaucoup d'autres comme le shivaïsme ou le tantrisme.
Le Brahman, 
terme désignant la réalité suprême ou la totalité de ce qui est
Brahmā, 
terme désignant la divinité représentant la fonction créatrice,
Les brahmanes, 
terme désignant une fonction sociale de prêtres et membres la première caste varna .
Les Brahmanas, 
ensemble de textes comprenant des commentaires sur les Veda. 


Notes : 1. Alexandre Astier, Comprendre l'hindouisme, Éd. Eyrolles, 2007, page 11. (ISBN 978-2-7081-3720-2)



Histoire
Les premiers textes de la tradition védique sont composés à partir du XVe siècle av. J.-C. et sont progressivement réunis en collections nommées Saṃhitā. Pour marquer l'unité du Véda qui se manifeste en une multiplicité de textes, la tradition hindoue nomme « Triple Véda » l'ensemble des trois premiers recueils de textes : 
un recueil de poèmes (stances) forme le Rig-Veda, 
un recueil de chants rituels le Sama-Veda, 
une collection de formules sacrificielles le Yajur-Veda. 
Une famille de brahmanes nommée Atharva donne son nom à l'Atharva-aṅgiras, livre de magie blanche et noire, qui est accepté comme constituant du « Quadruple-Véda », sous le nom de Atharva-Veda.



Monde védique
    Ces formules sont regroupées en « hymnes ». Pour en saisir le sens, il convient de se défaire des représentations contemporaines reposant sur une approche scientifique, analytique et technologique, pour se replacer dans le contexte d'un homme vivant à l'air libre, entouré de constellations, de plantes et d'animaux, cavalier, bouvier ou combattant armé d'arc et de flèches qui parle à son arc et à ses flèches...
    Un sentiment holistique intense soutient la notion intuitive d'un monde dynamique, en mouvement perpétuel, mais indivis. Les aspects de ce monde ne sont pas conçus comme des parties élémentaires synthétisées en un tout. Ces aspects montrent plutôt des nuances infinies d'un monde très plastique qui amalgame puissances agissantes, phénomènes naturels, états mentaux, et les intègre fortement. 2

Parole
    La composition des stances védiques utilise des formules héritées de la tradition orale dans une société convaincue de la puissance inhérente à une parole solennelle, prononcée à voix forte par un brahmane au cours des rites fondamentaux.



Divinités
    La philosophie occidentale considère Dieu comme « principe ontologique unique et suprême... substance immanente des êtres... cause transcendante créant le monde hors de lui... » 1. 
    La conception védique du monde est un monisme dynamique cyclique, sans principe et sans fin, sans distinction entre immanence et transcendance, dont le fondement n'est pas un Être supérieur mais une variété de puissances agissantes numineuses qui se manifestent dans les phénomènes, ceux de la nature et ceux du mental humain 2.

Vishnou
विष्णु Vishnou, qui deviendra une des divinités centrales de l'hindouisme classique, est en retrait dans les Rig-Veda. Cinq hymnes seulement lui sont consacrés, où il est question du mythe des trois pas avec lesquels Vishnou mesure les trois mondes. C'est à ce même mythe que fait référence le rituel brahmanique au cours duquel les prêtres exécutent trois pas dont la fonction est de sacraliser les trois régions de l'univers 3. Parmi les nombreuses divinités, il est préférable de ne retenir que celles fréquentes dans la littérature yogique comme Shiva, Krishna avatar de Vishnou


Autres divinités

Sûrya, qui donne au ciel sa brillance, a souvent la forme d'un oiseau traversant l'espace 3.
Vâyu, le Vent, est un dieu aérien qui reçoit, le premier, la part du soma (mot qui désigne à la fois cette plante et la liqueur qu'on en tire, offrande fondamentale de tous les sacrifices au cours de la première période védique), dont il est le protecteur 3.
Les Apsaras ("celles qui se meuvent dans l'eau") sont identifiées tantôt aux nuées, tantôt aux esprits qui vivent dans l'eau ; elles sont les maîtresses des gandharva, des esprits qui peuplent l'air. Elles sont associées au mariage et protègent également les vierges. Les apsara sont des danseuses divines, les gandharva des musiciens 3.


Prajâpati (en sanscrit, "seigneur des créatures") est la personnification du concept cosmogonique propre au védisme tardif. Il figure le Tout dans sa diversité et son rassemblement, et dans son unité 3.

Yama figure parmi les divinités mineures comme seigneur et juge des Morts. Il fut le premier homme à mourir ; sa tâche est donc celle de conduire les défunts à l'endroit où reposent leurs ancêtres 3.
À côté des dieux, on trouve un autre groupe de puissances agissantes numineuses, les Asuras, qui finissent par être assimilées aux démons, ennemis des dieux.




Rites
Rites domestiques
Les rites domestiques sont généralement exécutés par le chef de famille sur le foyer de la maison. Les sacrifices publics se déroulent en plein air selon un rituel très détaillé, qui requiert la présence de prêtres officiants, de chanteurs et d'acteurs qui convient les divinités au banquet sacrificiel 3.


Rites royaux
    Au sacrifice périodique du soma sont consacrés la plupart des hymnes du Rig-Veda. L'asvamedha (en sanscrit, "sacrifice du cheval") suivait, à l'origine, les victoires obtenues par les seigneurs de la caste des guerriers. Au cours de ce rituel, on tue par étouffement un étalon, et l'on procède ensuite au mariage sacré  du cheval sacrifié avec la favorite du seigneur. L'asvamedha est un rite très imposant, qui prévoit, outre le sacrifice du cheval, celui de centaines d'autres animaux. Il exige une année entière de préparation et une autre, conclusive, pour le démantèlement de l'appareil rituel 3.


Rites magiques
    Les actions rituelles au cours du sacrifice védique s'adressent aux divinités deva dont la puissance peut être influencée, jusqu'à concéder aide et faveurs au requérant. Les rites sont des techniques utiles pour émouvoir des puissances ou les porteurs de puissances. L'élément magique est donc rarement absent du rituel 2 .


L’homme
    Purusha est le Mâle primordial, renfermant en lui-même l'univers tout entier, qu'il représente dans sa totalité. C'est du sacrifice de Purusha que naissent toutes les choses : les dieux, les hommes, le ciel et la terre. Le mythe de Purusha joue un rôle fondamental dans les Veda : c'est lui qui révèle que la réalité originelle est l'Un, et que la réalité empirique dans sa multiplicité n'est que le produit du démembrement du principe originel. Le but ultime du processus évolutif du monde est donc la réunification de ses différentes parties et le retour du multiple à l'Un 3.

../Lexik_court/Brahmanas_C.html../Lexik_court/Aranyaka_C.html../Lexik_court/Upanishad_C.html../Lexik_court/Rig-Veda_C.html../Lexik_court/Samaveda_C.html../Lexik_court/Yajur-Veda_C+ph.html../Lexik_court/Atharvaveda_C+ph.html../Lexik_court/Rig-Veda_C.html../Lexik_court/Shiva_C+ph.html../Lexik_court/Krishna_C.html../Lexik_court/Vishnou_C+ph.htmlPortail_L.html../Lexik_court/Rig-Veda_C.htmlhttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Student_learning_Veda.jpghttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Student_learning_Veda.jpghttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Khon_Mask_Narai.JPGhttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Anantasayi_Vishnu_Deogarh.jpg?uselang=frhttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Pooja_materials_for_Hindu_rituals.jpghttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Asvamedha_ramayana.JPG?uselang=frshapeimage_6_link_0shapeimage_6_link_1shapeimage_6_link_2shapeimage_6_link_3shapeimage_6_link_4shapeimage_6_link_5shapeimage_6_link_6shapeimage_6_link_7shapeimage_6_link_8shapeimage_6_link_9shapeimage_6_link_10shapeimage_6_link_11shapeimage_6_link_12

Bronze de Vishnou, 
New Delhi, Inde.
Auteur : Daderot
Domaine public, Wikimedia Commonshttp://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bronze_sculpt_NMND-5.JPG

Surya, le dieu soleil, 13 e s.
 Konarak, Orissa, Inde
Auteur : Mike Peel
 CC-BY-SA 4.0 Wikimedia Commonshttps://commons.wikimedia.org/wiki/User:Mike_Peelhttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Surya,_British_Museum.jpgshapeimage_8_link_0

Apsara ou danseuses divines, 
Auteur : Anonyme,  
CC-BY,  Wikimedia Commonshttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Uttar_Pradesh_Apsara.jpg
Manuscrit du Rig Véda, début du XIXe siècle. 
Auteur : Anonyme, 

CC-BY,  Wikimedia Commons

 
 
 

Bibliographie :

 

  1. (fr) Gerhard J. Bellinger, l'Encyclopédie des religions, ISBN 2253131113.

  2. (fr) Jan Gonda, Védisme et hindouisme ancien. Trad. par L. Jospin, 432 p. Ed. Payot, Paris 1962.

  3. (fr) André Lalande, Vocabulaire technique et critique de la philosophie.

 

Notes :


  1. 1. André Lalande, Vocabulaire technique et critique de la philosophie, page 229.

  2. 2. Jan Gonda, op.cit., page 154.

  3. 3. Gerhard J. Bellinger.

 

Une question ?
Un commentaire...mailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=objet%20du%20courriermailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=objet%20du%20courriermailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=Une%20question%20?%20Un%20commentaire%20sur%20...shapeimage_10_link_0shapeimage_10_link_1

Prajapati  Seigneur des créatures, 
créateur de tout ce qui existe.  
Auteur : Benjamín Preciado,  
CC-BY-SA 4.0,  Wikimedia Commonshttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Prajapati.JPG

Yama tenant un bâton, 
Auteur : Anonyme,  
CC-BY,  Wikimedia Commonshttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Yama_with_danda.jpg

Une question ?
Un commentaire...mailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=objet%20du%20courriermailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=objet%20du%20courriermailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=Une%20question%20?%20Un%20commentaire%20sur%20...shapeimage_13_link_0shapeimage_13_link_1

Une question ?
Un commentaire...mailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=objet%20du%20courriermailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=objet%20du%20courriermailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=Une%20question%20?%20Un%20commentaire%20sur%20...shapeimage_14_link_0shapeimage_14_link_1