http://yogajoseph.fr/Site_Yoga/Accueil.html

                  

Une philosophie du Bien-être

 
 
 

Retour

Liste.html
DARSHANA
Articles recommandes
Le darśana (devanāgarī : दर्शन) signifie vue, vision, aspect, en philosophie : méthode, point de vue  doctrinal, école de pensée, système philosophique, doctrine de salut. L'ensemble des six points de vue doctrinaux orthodoxes de l'Hindouisme s'appelle : aḍdarśana. En général, ils sont groupés par deux. Le premier terme expose un point de vue théorique et le second un point de vue pratique.

Leur datation reste floue, car ils naissent de façon orale et sont écrits parfois plusieurs décennies ou siècles plus tard. Tous traitent de la relation de l’homme avec le monde et de son devenir. Ces écoles soutiennent des positions tranchées, certaines sont théistes et d’autres athées, de plus elles s’influencent mutuellement.

Le tableau ci-dessous propose un positionnement historique de ces différents points de vue.

 
L’hindouisme apparaît comme une religion composée d’une pluralité de dieux dans laquelle l'un d'entre eux joue un rôle prédominant par rapport aux autres et reçoit un culte préférentiel. Les diverses divinités et avatars adorés par les hindous sont considérés comme différentes formes de l’Un, le dieu suprême 1, lesquelles formes sont seules accessibles à l’homme.
Ce chemin vers la connaissance suprême est prôné par les six écoles hindouistes. Elles se différencient surtout par leur interprétation des rapports existant entre Être suprême, conscience individuelle et monde, ainsi que des conceptions ésotériques qui en dérivent. L'hindouisme admet la coexistence de voies différentes vers le salut . Ainsi le choix d'un courant n'implique pas le rejet des autres.

Ces six points de vue doctrinaux hindous sont orthodoxes parce qu’ils reconnaissent l'autorité des Véda. Ils sont représentés par des écoles principales :
Le Vaiśeṣika traitant des particularités vishesha explique que chaque substance matérielle  peut se décomposer en des éléments irréductibles que sont les atomes. Les quatre espèces d'atome correspondent aux quatre substances sensibles fondamentales : terre, eau, feu, air.
Le Nyāya est l’école de la logique indienne. Il établit les méthodes et les principes de la science. Il définit quatre sources de la "connaissance juste" :  la perception, l'inférence, la comparaison et le témoignage 2(que l'on retrouve dans les Yoga Sutra : I.6 et 7).
Le Sāṃkhya distingue la nature primordiale des âmes individuelles et traite des structures universelles, ou macrocosme. Il met en avant un principe suprême bien qu'athée. La méthode est la spéculation intellectuelle. Celui-ci se base sur la doctrine de Kapila. Les notions principales que l'on retrouvera dans le Yoga sont : purusha, prakriti et les gunas.
Le Yoga constitue un point de vue concret par sa relation intime avec la perception et avec l'intuition du monde subtil. Sa méthode vise une régulation du fonctionnement anarchique du mental, des sens et des émotions. Ce point de vue est exposé dans les Yoga Sūtra de Patañjali.
La Mimāmsā est l’école de la théologie des Védas, dont la méthode est l'étude des Écritures sacrées. Elle est la science du rituel. Elle se base sur le Purva Mîmâmsâ Sutra.
Le Vedānta est la sagesse qui finalise la révélation védique. Il développe des doctrines métaphysiques et se nourrit à la triple source des Upanishads, de la Bhagavad-Gita et des Vedanta Sutra. La méthode est basée sur la discrimination entre ce qui est réel et ce qui ressort de l'illusion maya et la méditation. C‘est l’école majoritaire dans l'Inde contemporaine.

Actuellement
Ce chemin vers la connaissance suprême orthodoxe, prôné par les six écoles hindouistes, reste le privilège d'une élite intellectuelle restreinte, le croyant populaire mélangeant souvent tous ces courants de pensée. Toutefois, trois grands courants théistes 2 de l'hindouisme se démarquent de façon relativement importante dans toutes les couches de la population : le vishnouisme, le shivaïsme et le shaktisme 3. 
    Dans l'hindouisme, un point de vue devient orthodoxe lorsqu’il reconnaît l'autorité des Védas. Il est à noter que le Bouddhisme rejette les Védas, il n’est donc pas un darshana. Toutefois, tous les deux font partie du système philosophique indien. 

../Lexik_court/Avatara_C+ph.html../Lexik_court/Brahman_C.html../Lexik_court/Moksha_C.htmlVaisheshika_L.htmlNyaya_L.html../Lexik_court/Samkhya_C.html../Lexik_court/Prakriti_C.html../Lexik_court/Purusha_C.html../Lexik_court/Prakriti_C.html../Lexik_court/Guna_C.html../Lexik_court/Yoga_Sutra_C+ph.htmlMimamsa_L.htmlVedanta_L.html../Lexik_court/Maya_C.htmlshapeimage_5_link_0shapeimage_5_link_1shapeimage_5_link_2shapeimage_5_link_3shapeimage_5_link_4shapeimage_5_link_5shapeimage_5_link_6shapeimage_5_link_7shapeimage_5_link_8shapeimage_5_link_9shapeimage_5_link_10shapeimage_5_link_11shapeimage_5_link_12shapeimage_5_link_13shapeimage_5_link_14shapeimage_5_link_15

Notes :


  1. 1.Ne pas confondre Brahman, l’être suprême et la source ultime de toute énergie divine, et Brahma, le créateur du monde.

  2. 2.page 112, Michel Mourre, Les religions et philosophies de l'Asie

  3. 3.Doctrine qui affirme l'existence d'un Dieu ou de dieux.

  4. 4.Culte de Vishnou, Shiva et de l’énergie.

 
दर्शन

Une question ?
Un commentaire...mailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=objet%20du%20courriermailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=objet%20du%20courriermailto:yogajoseph@hotmail.fr?subject=Une%20question%20?%20Un%20commentaire%20sur%20...shapeimage_7_link_0shapeimage_7_link_1